Un deuxième confinement à la fois inquiétant et constructif 

Inquiétant pour les jeunes

La crise et le confinement ont un impact négatif sur de nombreux aspects de la vie quotidienne estudiantine, notamment sur l’apprentissage des cours, le passage des examens, l’avenir professionnel, ou encore l’obtention du diplôme. Les étudiants sont nombreux à être ainsi déboussolés et angoissés pour ce deuxième confinement.

“J'angoisse à l'idée de mon passage pour mon examen. On ne peut pas se projeter, savoir si nous pourrons le passer dans de vraies conditions ou à contrario si il y aura quelques changements. Je devais également effectuer un stage d'un mois et demi en première année mais il a été annulé pour cause de la situation sanitaire. Je n'ai donc fais qu'une semaine en première année. Concernant ma deuxième année, j'ai eu la chance de pouvoir le réaliser, en présentiel mais aussi en distanciel. Les professeurs seront-ils indulgents pour l'entretien de stage à l'examen ? Certains de mes camarades, n'ont pu réaliser aucun de leur stage. Concernant la vie étudiante, je me sens oppressée par le fait de ne pas sortir, de ne pas voir mes amis, de ne pas profiter comme je le voudrais, mais je suis quand même contente d’être avec ma famille pendant cette période et je me dis que c'est pour le bien de tous. La situation sanitaire devient très perturbante pour nous les étudiants, difficile à entretenir et laisse une inquiétante incertitude de l'avenir derrière elle. Etudiante en deuxième année de BTS Communication, Les Cordeliers, à Dinan. 

Constructif pour les enseignants

Les professeurs et enseignants continuent de travailler et de faire travailler les millions d'écoliers et étudiants malgré cette période de confinement. Ils ont dû s'adapter et se mobiliser rapidement. Certains établissements ont pu rester ouverts, pour d'autres devenant fermés, les enseignants devaient alors reprendre la main sur les visio-conférences et le travail à distance. Ils deviennent alors plus réactifs aux changements de situation et plus compétents dans le numérique. Cela va leur apportera une efficacité maximale sur leur enseignement et permettre de rassurer les étudiants, malgré la situation.